L’hôtel national des Invalides a été édifié au XVIIème siècle sur décision de Louis XIV afin d’abriter les soldats français invalides. Ce bâtiment constitue l’un des plus importants monuments de la capitale française.

L’histoire des Invalides

La construction de cet ouvrage fut ordonnée par le roi Louis XIV en 1670. Ce dernier souhaitait qu’un lieu soit dédié aux vétérans blessés de guerre. Ces soldats ayant combattu pour leur pays se retrouvaient jusqu’alors bien souvent sans ressources. La face cachée de la manœuvre était également politique. Elle donnait à la population une meilleure image de l’armée mais également redorait celle de la royauté.

L’hôtel permit de regrouper en un seul lieu de la capitale tous les soldats ne pouvant plus exercer leurs fonctions dans l’armée. L’admission de ces derniers se faisait selon les conditions suivantes : pouvoir justifier d’au moins dix ans de services dans l’armée française et être atteint d’une blessure ou d’une invalidité dûment constatée. Ces restrictions permettaient ainsi de limiter d’éventuels abus, l’hôtel abritant en 1715 déjà près de 4000 hommes.

Ils étaient ainsi totalement pris en charge : le gîte, le couvert et des soins de santé leur étaient assurés. Toutefois, selon leurs blessures, ils pouvaient effectuer des services tels que des travaux de cordonniers, de tailleurs d’habits, de calligraphes ou encore de tapissiers.

Par ailleurs, le roi donnait une importance particulière à la culture religieuse. Il choisit des prêtres placés sous sa protection directe et leur donna pour mission l’exercice du culte au sein de l’hôtel national des Invalides.

La construction des Invalides dura de 1671 à 1676. Elle fut confiée à Libéral Bruant, Jules Hardouin-Mansart et Robert de Cotte.

Enfin, le monument a été restauré en 1981, il est aujourd’hui rattaché au ministère de la Défense. Il a conservé sa fonction d’origine et abrite toujours des invalides ou blessés de guerre. Il accueille aussi des cérémonies d’hommages aux victimes, civiles et militaires, mortes pour la France.

Un monument prestigieux

L’hôtel national des Invalides est composé principalement du musée de l’armée, du musée des Plans-Reliefs, du musée de l’Ordre de la Libération mais également de deux églises : le dôme des Invalides et la cathédrale Saint-Louis-des-Invalides.

Le musée des Plans-Reliefs était initialement situé au Louvre. Il dépend du ministère de la Culture et rassemble des maquettes historiques de villes fortifiées. Vous pouvez aussi découvrir le musée de l’Ordre de la Libération fondé par le Général de Gaulle et qui retrace l’histoire de la France Libre de 1940 à 1945.

Le dôme des Invalides est une chapelle édifiée à usage exclusif de la famille royale. Elle permettait à cette dernière d’assister à la même messe que les soldats en y accédant par des lieux séparés. De plus, le dôme est devenu un Panthéon militaire où se trouve notamment le tombeau en quartzite rouge et granit vert contenant les cendres de Napoléon Ier. Le célèbre dôme doré s’élève à 100 mètres dans le ciel parisien et constitue un bâtiment majeur dans le paysage de la capitale.

La cathédrale Saint-Louis-des-Invalides était l’église des soldats. Elle est ornée d’une centaine de trophées de guerre, il s’agit des drapeaux qui ont été enlevés aux ennemis. Ils témoignent de l’histoire de l’armée françaisede 1805 jusqu’au XXème siècle.

L’hôtel national des Invalides est l’un des monuments les plus importants et les plus prestigieux de Paris. Cet imposant édifice se démarque par ses richesses architecturales et artistiques ainsi que par son majestueux dôme doré. Il s’agit en outre d’un ouvrage emblématique dans l’histoire de l’armée française. N’hésitez pas à visiter le musée de l’armée qui, notamment au travers d’expositions, permet de préserver l’histoire militaire de la France.